coaching professionnel

Dans la vie de tous les jours j’échange régulièrement avec différentes personnes qui viennent me voir pour parler de leur problème ou tout simplement par ce que je m’intéresse à elles. A chaque fois les mêmes questions reviennent. « Moi je suis un cas dans ma vie ! », « dans quelles situations puis-je être coachée ? « à quel moment est-ce le plus opportun de me faire coacher ». Je réponds à ces questions qui je suis sûre vous éclairera.

Vous êtes unique, nous sommes tous unique.

Chaque être humain est unique. Chacun et chacune a son passé, son histoire et aussi ses blessures, ses casseroles. Nous sommes tous différents. Et non, je vous rassure lorsque vous me racontez vos histoires vous n’êtes pas un « cas » comme je l’entends souvent. Derrière ce mot, la personne se rabaisse, a l’impression de se plaindre et d’être une personne avec tant de problèmes par rapport aux autres. Que je vous rassure nous avons tous nos soucis et tracas ! Vous avez juste besoin à ce moment d’être écouté. Ce que je sais et aime faire. C’est de là que nait la confiance et la bienveillance…

Puis-je être coaché(e) ?

Dans ma façon de procéder avant d’entamer un cycle de coaching, je propose toujours en amont un appel découverte offert de 30 minutes. Ce dernier permet, dans un premier temps, de comprendre où vous en êtes dans votre problématique, et d’évaluer si celle-ci relève bien d’un coaching. Cela peut être un problème de confiance en soi, ou bien vous êtes perdus dans votre travail, vous avez un problème relationnel, vous êtes désorganisé, vous souhaitez apprendre à lâcher prise ect ect

Par ailleurs en échangeant avec la personne, je porte mon attention sur plusieurs critères.
Je sonde sa motivation et son engagement à commencer un cycle de coaching. Il est indispensable d’avoir conscience que c’est vous qui faites la force de votre coaching. Vous avez en main les résultats que vous souhaitez avoir. Le coach est là pour vous accompagner, être à vos côtés. Pas pour vous porter. Il a une obligation de moyen et non de résultat. Je vous guide afin que vous puissiez être autonome à la fin du coaching.
Enfin, un critère important, le feeling, que ce soit pour moi par rapport au client que l’inverse. Lors d’un coaching la personne va se confier à moi, de telle sorte qu’il est important qu’un bon feeling soit présent.

A quel moment être coaché ?

Lorsque vous tournez en rond dans vos pensées, lorsque vous ne trouvez pas de solutions par vous même. En bref, lorsque votre situation est urgente et est source de trop de questionnements et de souffrance et que vous avez envie de prendre votre vie en main. C’est à ce moment précis que je peux intervenir et vous faire avancer.

A lire également